Exemples : Cholesterol, Arthrose, Alzheimer, ...

  • Santé A Z
  • Infection urinaire à répétition chez la femme: comment expliquer?

Infection urinaire à répétition chez la femme: comment expliquer?

Infection urinaire à répétition chez la femme: comment expliquer?

Une infection urinaire à répétition peut être invalidante chez la femme et plusieurs examens sont souvent nécessaires. Mais comment expliquer leur récidive, quels sont les facteurs qui favorisent ces récidives…les réponses à ces questions méritent d’être connues.

 

 
 
Favoris   Google   Facebook   Twitter  
 


L’infection urinaire est une forme d’infection généralement d’origine bactérienne qui affecte les différents organes du système urinaire (urètre, vessie, uretères, reins). Il s’agit des formes d’infections les plus fréquentes, notamment chez la femme avant 45 ans et chez l’homme après 50 ans.

L’infection urinaire est due à l’envahissement du système urinaire par des bactéries. L’infection commence généralement par une infection de l'urètre(urétrite), pour se propager de façon ascendante vers la vessie (cystite) puis les reins (pyélonéphrite). Les germes en cause sont habituellement des germes du tube digestif comme l’Escherichia coli, le Protéus, le Staphylocoque,…L’Escherichia coli a la capacité de s’adhérer à la muqueuse vésicale ; cela est dû à l’existence de structures spécifiques à sa surface.

Certains agents pathogènes proviennent du vagin et sont transmis après un rapport sexuel ; cependant, l’infection causée par ces germes s’arrête au niveau de l’urètre mais ne se propage pas sur tout le système urinaire.

Chez la femme, l’envahissement du système urinaire par de bactéries est facilité par certains facteurs. Les infections urinaires ont également tendance à récidiver, du fait des facteurs anatomiques, et le traitement est souvent difficile à entreprendre. 

-          L’urètre court chez la femme facilite la remontée des germes vers la vessie

-          La proximité entre le méat urinaire et l’orifice anale facilite l’entrée des germes présents dans le tube digestif vers le système urinaire

-          Un rapport sexuel: le frottement lors d’un rapport sexuel facilite l’entrée des germes du vagin vers le méat urinaire

-          La récidive est fréquente lorsque le premier épisode d’infection urinaire est apparu très tôt, vers l’âge de 15 ans.

-          l’utilisation de gel spermicide 

-          Le changement de l’acidité urinaire lors d’une variation hormonale constitue un milieu de culture favorable aux germes

-          Les mauvaises habitudes lors de l’hygiène avec l’utilisation de produits favorisent la perturbation de la flore vaginale, les bactéries deviennent pathogènes et se déplacent vers le méat urinaire

-          Certaines affections : prolapsus de l’utérus, prolapsus de la vessie, le diabète, certaines maladies neurologiques, insuffisance rénale. Ces maladies sont à l’origine d’une mauvaise vidange de la vessie, favorisant alors la multiplication bactérienne.

-          La grossesse entraîne une compression du système urinaire, à l’origine d’une stase urinaire, qui facilite la colonisation bactérienne.

Les signes d’une infection urinaire dépendent essentiellement de l’âge de la patiente, mais surtout du siège de l’infection. Une pyélonéphrite constitue une infection plus grave avec des signes plus intenses. L’urétrite et la cystite évolue souvent sans fièvre.

La cystite est une infection qui touche essentiellement la vessie ; elle concerne fréquemment les femmes de 15 à 65 ans. Il s’agit de la forme d’infection urinaire la plus courante chez la femme. On parle d’une cystite récidivante lorsque que les signes d’infection surviennent pendant au moins 4 fois par an, et ce malgré l’initiation d’un traitement antibiotique.

La cystite récidivante est généralement provoquée par les rapports sexuels, mais apparaît souvent chez une femme prédisposée. Les facteurs génétiques sont donc impliqués dans les infections urinaires récidivantes.

Une cystite récidivante donne lieu à explorer le système urinaire ; en cas d’absence d’anomalie du tractus urinaire, la recherche d’un site ou lieu du système urinaire qui retient et accumule les bactéries est nécessaire. On parle alors de « réservoir bactérien ». Cela peut être un calcul, une tumeur, ou un corps étranger. Un foyer infectieux chronique d’origine gynécologique peut également réinfecter le système urinaire et être à l’origine d’une cystite récidivante.

Les explorations et bilan (échographie, urographie intraveineuse, cystoscopie,…) sont souvent associées à des antibiothérapies prophylactiques.

Pour aller plus loin

Les infections urinaires

Les examens urinaires

Dernière modification le 11/06/2013

 

 
Catégories liées :
Infection urinaire, Grossesse et complications, Sexualité et santé, Santé et vie

Vous avez une question? Posez-la à la Communauté!

 
 
Publicité
 
PUBLICITE
newsletter pour rester informé

lire la dernière newsletter